Recyclage des pare-brises

UniglassPlus/Ziebart est le premier réseau pancanadien à recycler les pare-brises

Cette initiative a commencé par un essai de deux mois. Malgré le peu de ressources dont le Canada dispose pour recycler les pare-brises, la détermination d’UniglassPlus/Ziebart a finalement porté ses fruits et nous avons implanté un système efficace qui assure aujourd’hui la continuité de son programme de recyclage à travers le Canada.

Quelques statistiques

Chaque année au Canada, plus de 1,2 million de pare-brise sont remplacés et envoyés à l’enfouissement.

On estime que près de 17 418 tonnes de verre automobile pourraient être détournées des sites d’enfouissement et réintroduites dans le cycle de consommation.

Pourquoi est-il si difficile de recycler des pare-brises?

Les pare-brises sont composés de deux couches de verre séparées par un film plastique de PVB. En cas de casse, les morceaux de verre restent collés au film plastique pour limiter les risques de blessure. Pour recycler le pare-brise, le film de plastique doit être retiré du verre. Il s’agit d’un procédé coûteux et, à ce jour, les ressources disponibles pour recycler les pare-brises sont très limitées.

En quoi consiste le recyclage des pare-brises?

Le verre étant composé à 70 % de sable siliceux, il peut être recyclé à l’infini. Une fois récupéré, il est passé dans des broyeurs, puis tamisé afin d’en faire du calcin. L’utilisation de ce calcin réduit l’énergie nécessaire à la production de verre d’environ 25 %.

Le verre tiré du recyclage fait chez UniglassPlus/Ziebart est utilisé pour fabriquer des contenants de verre et de la fibre de verre, ce qui réduit les besoins en matières premières. Jamais le verre recyclé n’est utilisé pour fabriquer des pare-brises.